Highslide for Wordpress Plugin

www.deGuise.ca


Site Officiel de la famille De Guise !

Le 21 avril 2011 à 22:36

Fierté enfantine

Posté dans: Les De Guise

Quand on vient au monde, on ne choisit pas nos parents, ni nos frères et nos soeurs. Il faut alors faire des efforts pour bien nous entendre et vivre dans cette mini-société qu’est notre famille. La chance arrive enfin quand on devient adolescent ou adulte. On choisit l’homme ou la femme avec qui on veut faire le reste de notre vie. Ou un grand bout… ou un moins grand, selon comment les choses se passent. Mais d’une façon ou d’une autre, c’est la seule et unique personne qu’on choisit vraiment. Parce qu’après, quand on décide d’avoir des enfants, on prend ceux qu’on a, avec le caractère qui vient avec. On peut essayer de les modeler un peu, de leur transmettre nos valeurs, mais ils sont bel et bien des personnes à part entière, avec leurs qualités et leurs défauts.

Moi, j’ai beaucoup de chance. J’ai trois enfants dont je suis fière… la plupart du temps. Ils sont loin d’être parfaits aux yeux des autres et souvent aux miens. Mais aujourd’hui, je suis fière d’eux. Des trois. Ils sont tellement merveilleux !

Mon bébé. Ma fille. Ma princesse. Elle a tout un caractère. Elle a du mal à suivre les consignes en classe. MAIS ! Elle sait ce qu’elle veut et ce qu’elle ne veut pas. C’est une artiste dans l’âme, elle dessine très bien, elle écrit aussi très bien pour une petite puce de 6 ans. Elle est aussi très réfléchie dans ses propos. Elle ira loin j’en suis sure et j’en suis très fière ! Et que dire de son sourire…


Ma puce

Mes garçons. Le numéro deux d’abord. Enfant sandwich, enfant surprise, il sait prendre sa place et souvent la place des autres. Premier de classe, il est vif et intelligent. C’est aussi l’expert des jeux vidéos de la maison. Il prend presque toujours soin de sa petite soeur depuis qu’elle est arrivée dans notre famille. Il est également un bon danseur, il fait du hip hop depuis maintenant deux ans, et fort de son caractère et d’une personnalité bien forte, il se fiche pas mal de ce que les autres en pensent. Lui il aime ça. Il sait déjà très bien comment rendre service et faire plaisir aux autres. Je suis fière de lui, il se fait toujours complimenter pour son attitude et son beau comportement.

Mon aîné. Il est timide, il manque de confiance en lui. Il n’avait même pas un an quand il est devenu un grand frère. Et son petit frère a vite fait sa place, le bousculant déjà tout petit. Donc le plus vieux n’est plus le plus grand depuis déjà 1 an et demi. Il n’est pas non plus le premier de sa classe, malgré qu’il a de très bons résultats scolaires. Par contre, il a le coeur grand comme le monde. Il est toujours prêt à faire plaisir à sa petite soeur, il l’aide souvent quand elle a de la difficulté. Il est calme et posé, il vit ses émotions à fond, il ne connait pas les zones grises. C’est tout blanc ou tout noir.

Mes garçons sont des complices, ils sont des amis, ils sont des frères. Quasi inséparables. Même quand ça fait pas leur affaire. On dirait des jumeaux…


Mes p'tits gars

Pour une deuxième année, mon plus vieux me rend fière par son don de soi. Il participe au Défi Têtes Rasées au profit de Leucan. Il doit recueillir des sous pour payer la coupe de cheveux du 12 juin 2011 : un rasage de près ! La mise minimum étant de 20$, il appartient à chacun des futurs cocos de se fixer un objectif. En février, Arnaud m’a convaincue de l’inscrire pour une deuxième année et en moins de 2 mois, il a atteint (et dépassé) aujourd’hui son objectif : 1150$. Il m’a annoncé quelques minutes plus tard qu’on va maintenant viser 1500$.

10 ans. Un coco rasé. Plus de 1000$ remis à Leucan. Bravo mon homme.

La page du participant d’Arnaud

S.

Ce billet fut posté le 21 avril 2011 à 22:36 par Sylvie et classé sous Les De Guise.
Vous pouvez suivre les commentaires de ce billet avec le flux RSS 2.0.

Les commentaires sont fermés.